L'art du marteau et de l'aiguille

in Aimer faire !, de mai 2017

 

L’intervention bourrellerie a été menée par M. Lebrun, du Haras du Lion-d’Angers.

Après avoir montré le type de cuir et la partie de la peau utilisée pour la mise en place, M. Lebrun a présenté les outils dont il se sert quotidiennement dans son atelier: le couteau à pied demi-lune, l’alène, le compas, la griffe à molette, l’abat carré simple, le couteau métallique, la pince à coudre, formoir, aiguilles. Les élèves ont fabriqué des porte-clés, à l’aide d’un fil, d’une aiguille, d’une pince à coudre, d’une alène et d’un couteau pour effilocher la fin du fil. Ils ont graissé le fil de cire d’abeille pour qu’il passe mieux dans le chas de l’aiguille.

Puis, ils ont cousu le porte-clés, inscrit leur prénom dessus, disposant de lettres métalliques de différentes tailles qu’ils tapaient avec un marteau pour marquer le cuir. Ce travail a été profitable, il s’agissait de savoir coudre, de bien mener l’aiguille, d’être minutieux. Lors du CCF, les jeunes devaient coudre une longe de présentation. « Cette pratique m’a beaucoup intéressée, il faut de la patience, être habile avec ses mains et travailler avec un bon cuir fait la différence », déclare Juliette.

 

Ferrer et déferrer

 

Quant à la maréchalerie, les jeunes ont dû ferrer et déferrer. Les élèves ont utilisé des pieds morts pour s’entraîner sans danger. M. Neveu fournissait des explications claires sur le pied, les fers, les outils qui ont permis de travailler avec rigueur et bonne humeur. Les élèves ont commencé l’exercice par le parage des pieds à l’aide du rogne pieds et de la mailloche mis à leur disposition. Ils ont ensuite râpé le pied puis posé le fer. Le travail suivant consistait à brocher le fer pour lui assurer une fixité parfaite. A l’aide du brochoir, les élèves ont planté les clous dans la corne du pied de cheval. Puis à l’aide d’une triquoize, ils ont coupé tous les morceaux de clou qui sortaient de la paroi du pied. C’est là que le dégorgeoire intervient pour faire des petites encoches sous les clous qui vont permettre d’utiliser plus facilement la pince à river. Celle-ci sert à rabattre les clous pour une tenue parfaite du fer sur le pied.

 

« Savoir ferrer et déferrer est très intéressant par rapport au milieu professionnel dans lequel nous évoluons ; cette pratique peut en effet nous servir à tout moment, sur un concours ou à l’entraîne‑ ment, aux écuries. Cela nous a permis aussi de découvrir un autre métier lié au monde du cheval » déclare Manon.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Articles récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • facebook-square

© Maison Familiale Rurale hippique de Pouancé - 2016

Pour davantage de renseignements, appelez-nous au 02.41.92.43.28

 

Adresse :

- Maison Familiale rurale hippique de Pouancé

- Rue de Tressé, Pouancé

- 49420 Ombrée d'Anjou

Retrouvez notre actualité et nos activités sur Facebook